A vos côtés N°5
A vos côtés N°5
Alerte Météo Orange
Alerte Météo Orange
Fermeture de la mairie
Fermeture de la mairie
CR Conseil Municipal
CR Conseil Municipal
Animation découverte
Animation découverte
Vente de paëlla
Vente de paëlla
Modification du lieu de vote
Modification du lieu de vote
GUIDE PRATIQUE 2021
GUIDE PRATIQUE 2021
USSM : portes ouvertes
USSM : portes ouvertes
Déconfinement : les 4 étapes
Déconfinement : les 4 étapes
Centres de vaccinations (MAJ)
Centres de vaccinations (MAJ)
Programme saison culturelle CCBVC 2021
Programme saison culturelle CCBVC 2021
APPCOM
APPCOM

L'Histoire de la commune de Saint-Martin-Le-Beau

Imaginons un instant une vaste forêt à la place de l'église et de la Mairie; notre bourg n'était qu'une étendue de prés et de marécages. Aujourd'hui, cela nous semble impossible, trop éloigné pour avoir existé, et pourtant, il y a un début à tout. La naissance de Saint-Martin-Le-Beau est à la fois un moment d'histoire et de légende. Pourquoi le nom de Saint-Martin-Le-Beau ? Pourquoi ici entre Amboise et Tours ?

Nous sommes en juin-juillet 903, au milieu du Moyen Âge, le territoire qui deviendra plus la France est soumis depuis cinquante ans aux invasions des hommes du nord, les Vikings. Remontant les fleuves à bord de leurs célèbres navires, les Drakkars, ils attaquent, pillent et incendient les grandes villes. Pour la quatrième fois, les Vikings attaquent Tours, alors une des villes parmi les plus emblématiques et importantes du Royaume. Ils encerclent la ville en empêchant toutes les entrées et toutes les sorties, le siège dure plusieurs semaines. Toutes les tentatives des Tourangeaux de remporter la victoire sont peu à peu anéanties. La fin est proche, la faim fait souffrir les corps, la mort se fait sentir. Dans un ultime sursaut de courage, dans une dernière tentative de sauvetage, les Tourangeaux prennent les armes et attaquent les féroces barbares. La défaite finale est proche lorsque certains habitants religieux et croyants se rendent dans la basilique Saint6martin afiin de récupérer le tombeau conservant le corps de Saint-Martin.  Saint-Martin, connu pour sa charité et son sens du partage, fût l'évèque de Tours en 370. Il marqua de son empreinte la ville et en devint le symbole autant que le protecteur. Mort en 397, son corps fut conservé dans un immense édifice aujourd'hui disparu.


Les défenseurs de Tours saisissent le corps et le portent en haut des murailles. La légende raconte qu'à la vue du corps de Saint-Martin, les Vikings furent pris d'effroi et de panique. Affolés et apeurés les envahisseurs abandonnèrent la bataille et se mirent à fuir. Les Tourangeaux, confiant et courageux, poursuivent les Vikings, ils les chassent de la ville puis de la campagne environnante. Arrivé à la "troisième borne militaire" soit environ 30 km, l'armée tourangelle stoppe sa poursuite et célèbre sa victoire.

Sur les lieux de la fin de la poursuite, à l'endroit même où le triomphe fut acquis, les Tourangeaux bâtirent une église en l'honneur de leur saint protecteur en guise de remerciement . Cette chapelle et ce lieu furent baptisés "sanctus martinus de bello", Saint-Martin de la guerre. Sur ce lieu de batailles, de victoire militaire et de sauvetage de la ville de Tours ainsi naquit notre village.

Au cours des années et des siècles, le village perdit son nom guerrier (bello) qui fut peu à peu remplacé par le terme "beau", pour former aujourd'hui le nom que nous connaissons tous, Saint-Martin-le-Beau. Durant tout le Moyen Âge, en souvenir de cette histoire, des festivités avaient lieu chaque année entre Tours et Saint-Martin-le-Beau afin de célébrer le jour de la victoire sur les guerriers Vikings.


 Les différents noms de Saint-Martin-le-Beau

  • Sanctus Martinus Belli, villa quae vocatur
  • Sanctus-Martinus de bello, XIe siècle (Ex gestis Amb.dom.)
  • Sanctus-Martinus Belli, 1230,1270 (chartes de l'Hôtel-Dieu d'Amboise et de Gastines)
  • Saint-Martin-le-Biau, 1307 (Archives de la Vienne)
  • Beau-sur-Cher, 1793

 Le Blason de Saint-Martin-le-Beau

blason

LES ARMOIRIES DE SAINT-MARTIN-LE-BEAU

DESCRIPTION DU BLASON : l'écu de Saint-Martin-le-Beau porte : "De gueules, à la châsse de Saint-martin d'or, posées sur un brancard du même, surmontant une terrasse de sinople portant une grappe de raisin, fruitée, tigée et feuillée d'or".

ORNEMENTS EXTÉRIEURS : la couronne murale qui timbre l'écu est d'or à trois tours crénelées, ouvertes et maçonnées de sable. Elle était réservée autrefois aux petites communes de France. 
Elle évoque la ceinture de remparts qui préserve la ville contre les ennemis du dehors. Elle est un souvenir des divinités grecques ou romaines, gardiennes tutélaires que l'on représentait couronnées de tours.
En point, un listel d'argent aux retroussis de gueules mention : "Saint-Martin-le-Beau".

SYMBOLE DE LA COMPOSITION : la châsse d'or de Saint-Martin rappelle l'origine du nom de la cité. Les reliques du Saint avaient été amenées sur le lieu des combats. C'est pour cette raison que l'on trouve la châsse posée sur une terrasse de sinople symbolisant le lieu de la bataille.
Et dans cette même terrasse, l'on retrouve aujourd'hui le vignoble de Saint-Martin-le-Beau représenté par une grappe d'or, rappelant le vignoble planté en Chenin Blanc, dit Pinot de la Loire.
Le blason a été crée et dessiné, par Dominique Morche, dessinateur publicitaire originaire d'Esvres-sur-Indre, en 1980. La maquette originale des armoiries, (format 50 cm x 65 cm) est exposée en permanence dans la mairie de Saint-Martin-le-Beau.


 Le logo de la commune

LOGO 2014

 

En 2014, la commune s'est dotée d'un nouveau logo réalisé par la société Projectil. Il reprend le profil de nos trois bâtiments principaux : le Manoir Thomas Bohier, l'église et la Mairie. Un vallon vert symbolise les vignes et la forêt d'Amboise.
L'ensemble est souligné par une vague bleue représentant le Cher.


 Notre commune

Au coeur du département d'Indre-et-Loire, dans le jardin de la France qu'est la Touraine, Saint-Martin-le-Beau se déploie entre la forêt d'Amboise et le Cher. La commune se niche dans les faibles pentes  et la vallée de l'affluent du fleuve royal. Le centre bourg et le chapelet de hameaux semblent en épouser le cours. Les Vallées "des Ruisseaux de Battereau et et du Filet, ses petits étangs " marquent le territoire. Cette géographie particulière est aussi le reflet de l'histoire du village devenu "petite ville de demain". 

Entre Amboise, Montlouis et Tours, la commune est rattachée au Canton de Bléré et est membre de la Communauté de Communes "Autour de Chenonceaux/Communauté de communes Bléré-Val de Cher". À proximité de l'aire urbaine de Tours, au croisement de plusieurs pôles économiques et touristiques. Saint-Martin-le-Beau est un synthèse de la tradition et du contemporain, du rural et de l'urbain. Ce sont près de 3 300 Saint-martinoises et Saint-Martinois qui y vivent. 

Les paysages sont marqués par l'activité viticole. La vigne, ses coutumes et ceux qui en vivent sont une part majeure du patrimoine de Saint-Martin-le-Beau. La commune possède également un riche patrimoine historique de pierre et de traditions. Le dynamisme communale est aussi celui des associations et des clubs qui structurent le vivre ensemble. Écoles, gymnase, terrains de sport, city-stade, services, commerçants, médecins, Saint-Martin-le-Beau possède de nombreux atouts.

Infos pratiques

Mairie de Saint-Martin-le-Beau

Maire : Alain SCHNEL
Place Marcel Habert
37270 Saint-Martin-le-Beau
Tél. : 02 47 50 67 26

Nous contacter

 
Horaires d'ouverture :
9h00 - 12h00 du lundi au samedi matin
Hôpitaux :
Amboise : 02 47 23 33 33
Tours : 02 47 47 47 47
SAMU37 :
composer le 15
Centre anti-poison : 
02 47 48 21 21
Agence postale
Du lundi au samedi 9h00-12h
Tél. : 02 47 40 81 92
Aller au haut