Communiqué de presse - Préfecture 37

Communiqué de presse - Préfecture 37
Actu publiée le19Oct2020

Tours, le 16 octobre 2020

L’Indre-et-Loire est en zone d’alerte renforcée et doit se mobiliser pour freiner le virus.

Face à l’évolution de la situation sanitaire sur l’ensemble du territoire, le Président de la République a

pris la décision de placer le pays en état d’urgence sanitaire à compter de ce vendredi minuit. L’état

d’urgence sanitaire s’appliquera au moins 4 semaines et, ainsi que l’a d’ores et déjà annoncé le

Gouvernement, devrait être prolongé jusqu’au 1er décembre après approbation du Parlement.

Par conséquent, en Indre et Loire, comme sur tout le territoire national, de nouvelles règles

s’appliquent :

Dès ce samedi 17 octobre, afin de réduire les contacts et freiner la propagation du virus :

  • Le nombre de personnes pouvant se réunir dans l’espace public est limité à 6, à l’exception

des marchés, cérémonies funéraires, les services de transport de voyageurs, les

établissements recevant du public autorisés à fonctionner et manifestations revendicatives et

professionnelles.

Il est impératif de respecter également cette règle des 6 dans vos interactions sociales.

  • Le protocole sanitaire renforcé – établi la semaine dernière en lien avec les restaurants - devra

être appliqué dans les restaurants et bars avec notamment : nombre de convives à table limité

à 6, distance d’un mètre entre les chaises, tenu d’un cahier de contact des clients ;

  • Dans l’ensemble des lieux recevant du public assis, la règle d’un siège sur deux devra être

respecté entre chaque individu ou groupe de 6 personnes venant ensemble ;

  • Les événements professionnels ou organisés ne pourront rassembler plus de 1 000

personnes ;

  • Dans les établissements recevant du public circulant debout (musées, centres commerciaux...)

un espace de 4m² par personne devra être garanti et un nombre maximal de personnes

accueillies devra s’appliquer à chaque établissement ;

  • Les établissements d’enseignement supérieur réduiront l’accueil en présentiel à 50 % de leurs

capacités.

À partir de lundi 19 octobre, les événements dans le cadre desquels le port du masque permanent ne

peut être garanti seront interdits dans les établissements recevant du public. Par conséquent, les

fêtes privées, les repas seront prohibés. Les conférences, réunions et autres événement non

prohibés devront être organisés dans le respect des mesures barrières. Ces mesures s’appliquent

déjà en Indre-et-Loire depuis le 25 septembre.

L’Indre-et-Loire n’est pour l’heure pas concernée par le couvre-feu. Toutefois, la dynamique

épidémiologique du département est préoccupante. Ainsi, entre fin septembre et mi-octobre, le taux

d’incidence sur la métropole a plus que doublé tant pour la population générale, passant de

86,6/100 000 habitants à 193,4/100 000 habitants, que pour les plus de 65 ans particulièrement

vulnérables face au virus, passant de 42,3/100 000 habitants à 96,3/100 000 habitants. Les taux de

positivité observés sur le département et sur la Métropole s’établissent désormais à plus de 10 %. Si

cette dynamique n’était pas enrayé, le département pourrait être l’un des prochains à devoir rentrer

en « zone à couvre-feu ».

 

Afin de prévenir le déclenchement d’un couvre-feu et de préserver la continuité de la vie

sociale et économique, la préfète Marie Lajus a décidé, après concertation avec les élus et

acteurs économiques concernés, de renforcer les mesures de protection.

Ainsi, sur l’ensemble du territoire départemental :

  • les bars fermeront de 22h jusqu’à 6h du matin et la vente d’alcool dans les restaurants, la

vente d’alcool à emporter, ainsi que la consommation d'alcool sur la voie publique seront

interdites après 22h. ;

  • les vestiaires collectifs des établissements dédiés à la pratique sportive seront fermés (sauf

pour les sportifs professionnels et de haut niveau).

Par ailleurs, sur le territoire de la Métropole, les sports collectifs ou de contacts en lieux clos seront

interdits pour les majeurs sauf pour les sportifs professionnels et de haut niveau. Les activités des

mineurs (scolaires, périscolaires ou clubs) pourront se poursuivre.

Toutes ces mesures sont applicables dès à présent et au moins jusqu’au 16 novembre 2020.

L’impact économique de ces mesures nécessaires pour freiner l’épidémie sera compensé par

le renforcement et l’élargissement des conditions d’accès aux dispositifs de soutien actifs

depuis le début de la crise (activité partielle, fonds de solidarité, PGE…). Dans le même esprit il est

fortement recommandé, lorsque les circonstances le permettent et sur la base du volontariat, de

développer le télétravail.

Un dispositif de contrôle sera déployé par la police, la gendarmerie, l’inspection du travail et les

services de la jeunesse et sport dès ce samedi 17 octobre. Toute infraction est passible d’une

amende de 135 euros.

Seule l’application rigoureuse de ces mesures permettra d’enrayer la dynamique actuelle qui,

si elle se poursuivait, conduirait le Gouvernement à déclencher un couvre-feu en Indre-et-

Loire.

Chacun doit donc, en responsabilité, participer à l’effort territorial et national de lutte contre

l’épidémie.

pdf2020-10-13-CP-EUS.pdf

Infos pratiques

Mairie de Saint-Martin-le-Beau

Maire : Alain SCHNEL
Place Marcel Habert
37270 Saint-Martin-le-Beau
Tél. : 02 47 50 67 26

Nous contacter

 
Horaires d'ouverture :
• Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi : 9h - 12h.
• Mercredi : 14h - 17h.
Hôpitaux :
Amboise : 02 47 23 33 33
Tours : 02 47 47 47 47
SAMU37 :
composer le 15
Centre anti-poison : 
02 47 48 21 21
Agence postale
Du lundi au samedi 9h30-12h
Tél. : 02 47 40 81 92
Aller au haut